Qui sommes-nous?

La Cité des Écrits

Fondée en 2015, l’association a pour vocation de promouvoir la langue française sous toutes ses formes ; l’écrit en particulier.

Le projet de l’ASBL est à la croisée du mouvement d’éducation populaire et de l’action sociale.  Chacune de nos activités est pensée et déployée dans le sens de l’émancipation individuelle et collective, avec une attention particulière portée à la lutte contre les discriminations et les inégalités.

Nous envisageons l’écriture comme outil d’émancipation et la prise de parole comme force de changement et espérons ainsi participer à la construction d’une société plus juste, égalitaire et solidaire.

L’Équipe

Françoise Barbier

Françoise aime l’écriture depuis toujours. Petite, et bien avant de savoir écrire, elle remplissait des feuilles. Avec l’adolescence vient le plaisir de recevoir des lettres ou d’en écrire. Mesurer le poids des mots avant de les figer à tout jamais.

Elle découvre la littérature ; les mots des autres.

Il y a les choses de la vie, aussi ; les rencontres, les plaisirs, les pertes. Trouver les mots pour dire.

Françoise travaille dans une ONG internationale et a rejoint La Cité des Écrits comme écrivaine publique en 2017. Elle tient une permanence au Centre Vogler à Schaerbeek. Au-delà des demandes d’ordre administratif qu’elle reçoit dans sa permanence, il y a les histoires de vie, les confidences, les moments de complicité à garder précieusement dans sa boite à souvenirs.

Valentine Bonomo

Après avoir étudié la littérature, les arts et les relations internationales, Valentine a travaillé dans une association d’éducation populaire à destination des adolescent.e.s. Aujourd’hui, elle est directrice de publication de la revue Papier Machine qu’elle a cofondé en 2014 et anime également des ateliers liés à l’écriture et à l’édition auprès de tout type de public. De temps en temps, elle écrit aussi des articles pour différents magazines culturels.

Depuis mars 2018, elle tient des permanences d’écrivaine publique pour  La Cité des Écrits à Schaerbeek.

Valentine a la manie des listes, elle en rédige plusieurs fois par jour, noir sur blanc, contenant toutes les idées qui se bousculent dans sa tête, sans hiérarchie. Non par peur d’oublier, mais justement pour ne plus y penser.

Magali De Rijck

Agrégée de l’Enseignement Secondaire Inférieur en français et en histoire, Magali a exercé ce métier exigeant et passionnant durant de nombreuses années.  Aujourd’hui, c’est l’écriture pour autrui qui est son métier à temps plein.  Trouver le mot juste, la formule appropriée, la structure adéquate : des réflexes naturels qui lui procurent de grandes joies.  Elle pratique aussi son art comme écrivain privé.

Magali s’est formée à la technique du recueil de récit de vie (UCL) pour accompagner les personnes souhaitant faire le point sur leur histoire par l’écriture. Elle a rejoint La Cité des Écrits en 2017 pour laquelle elle anime, entre autre, des ateliers d’écriture pour enfants.

Magali est une grande utilisatrice de post-it, véritables outils de travail qui l’aident à s’organiser et à avancer. Ce sont ses boussoles et ses cartes mentales. Elle en met partout, de toutes formes et de toutes les couleurs !

Martine Drouart

Depuis toute petite, l’écriture fait partie de la vie de Martine, que ce soit par la tenue d’un journal intime ou par l’édition d’une feuille de chou avec son frère et sa sœur durant les vacances.

Aujourd’hui libérée de ses obligations professionnelles, elle a suivi une formation d’écrivaine publique et une autre en recueil de récits de vie.

Martine tient une permanence d’écrivaine publique dans la commune où elle vit (Seneffe), elle contribue également au magazine de l’association Doucheflux.

Pour la Cité des Écritselle animun atelier d’écriture à la prison de Marche-en-Famenne dans le cadre de la prévention de l’extrémisme violent.

Ann-Eve Fillenbaum

Tour à tour journaliste, traductrice, et travailleuse de première ligne dans des centres d’hébergement d’urgence pour sans-abris, Ann-Eve a longtemps cherché un trait d’union entre l’écriture et le travail social. C’est chose faite lorsqu’elle se forme au métier d’écrivaine publique en 2016.

Depuis, elle s’est également formée à l’animation d’ateliers d’écriture et en technique de récolte de récits de vie, en y intégrant toujours les préceptes de l’éducation populaire, là où l’écriture de soi devient outil d’émancipation.

Depuis 2018, elle est employée à temps plein par La Cité des Écrits elle travaille comme écrivaine publique volante et où elle co-construit et anime des ateliers en français, en espagnol et en anglais.

Si vous lui demandez quel est le boulot de ses rêves, elle vous répondra : celui-ci !

Rachel Fine

Pour écrire des histoires, il faut des personnages, des situations, des épreuves à combattre, des échecs et des réussites à expérimenter…bref, des transformations de chrysalides en papillons. Rachel Fine ; artiste, conteuse, musicienne et enseignante en philosophie, invite à se transformer par son imaginaire et ses réflexions.

Formée à l’IAD, à la Maison du conte de Bruxelles, au CIM – L’école de Jazz de Paris et à Lumen Vitae, Rachel a pour vocation l’envie de transmettre et de donner du souffle par mots et merveilles. Elle anime des ateliers d’écriture pour La Cité des Écrits depuis 2018.

Fred

Fred tient la permanence d’écrivain public chez VIA, le bureau schaerbeekois d’accueil pour primo-arrivants. Dans son autre vie, elle travaille comme rédactrice dans une agence de communication où elle écrit des discours pour les dirigeants d’une multinationale.

Outre la langue de bois, elle maîtrise l’anglais, le néerlandais et l’allemand. Elle pense que tout le monde a besoin d’un prête-plume parfois, et tout le monde devrait y avoir accès.

Quand elle s’ennuie à sa permanence, Fred s’entraîne à sténographier pour pouvoir prendre des notes plus vite que son ombre. On peut donc venir lui dicter une lettre ou lui raconter sa vie super rapidement.

Elle a rejoint l’équipe de La Cité des Écrits en 2017.

Marie Hachez

Marie est une « Mima », à la retraite. Elle a une histoire personnelle et professionnelle très forte avec l’Afrique.

Ce qui lui plaît dans son activité d’écrivaine publique c’est de rencontrer de nouvelles personnes, de comprendre vraiment ce qu’elles attendent d’elle, de le mettre en mots.

Elle aime relire des travaux dans le domaine social, optimiser l’effort des étudiants par une relecture critique de ce qu’ils ont produit. Elle aide aussi des personnes à préparer des argumentaires dans le domaine juridique, particulièrement sur des questions familiales. Permettre aux gens de mettre de l’ordre dans leurs idées sur des sujets intimes, pour défendre au mieux leur position. Ce partage leur permet aussi, parfois, de se décharger un peu du poids de situations lourdes.

Marie est une collaboratrice occasionnelle de la Cité des Écrits, et exerce son activité dans d’autres lieux de Schaerbeek, dont la Maison des Femmes.

Elle aime rester dans le clair-obscur.

Anne Iwens

Assistante sociale et criminologue, Anne Iwens est une des fondatrices de La Cité des Écrits. Elle a travaillé durant seize ans dans les secteurs de la Prévention et de la Jeunesse pour la commune de Saint-Josse-ten-Noode, en plein cœur de la capitale, avant de choisir d’orienter sa carrière vers sa passion; l’écriture.  Tout au long de son parcours professionnel, elle a acquis une fine expertise du fonctionnement des administrations, une maîtrise dans l’élaboration et la mise en place de projets ainsi qu’une large expérience dans la dynamique de groupe et l’animation.

Éprise des mots et subjuguée par la magie qu’ils peuvent produire – sur soi et sur les autres –, convainque de la force que renferme la prise de parole et l’expression d’idées, l’écriture a toujours été au cœur de sa vie, et la rédaction au centre de son travail.

Formée à la fonction d’écrivain public par le mouvement d’éducation permanente PAC, à l’animation d’ateliers d’écriture par le réseau Kalame et au recueil de récits de vie (UCL) elle a construit ses propres outils et son savoir-faire au fil des projets sociaux et culturels qu’elle a menés dans l’associatif depuis. La découverte de l’Autre est pour elle source d’enrichissement et d’épanouissement, et les concepts d’appartenances multiples et d’éducation populaire sont fondamentaux dans son approche.

Mark Loodts

L’itinéraire professionnel de Mark le fait zigzaguer entre la Belgique et les pays du Sud, principalement centré sur l’humanitaire et la nature. Ses dernières missions concernent l’assainissement (gestion de l’eau, des déchets) au Gabon, au Tchad et en RDC.

C’était un enfant secret, détestant l’école, plus heureux en compagnie de ses oiseaux dans la grande volière qui lui tenait refuge. Plus tard, passage par le collège dont il faisait souvent le mur pour rejoindre un étang dans la forêt, puis école technique et université (toujours en faisant le mur !).

Mark aime la littérature et les arts en général. Il collabore avec la Cité des Écrits depuis 2018. Il aime partager des phrases avec des inconnus sous l’ombrage de nos amis les arbres. C’est là qu’il ressent, comme jamais, que l’écriture est un chemin de liberté et de partage.

Nos partenaires

La Cité des Écrits travaille en étroite collaboration avec de nombreuses associations et organisations publiques ou privées.

En savoir plus sur nos partenaires